Ma Nuit chez Maud

19459603_2013112518593956
Ma Nuit chez Maud : 10/10
BH : 10/10, BMS : 8/10, EP : 10/10

ROHMER. Je me souviens avoir tant taxé ce cinéaste de chiant, sans avoir jamais rien vu de lui. De l’avoir catégorisé, cinéaste intellectuel pour bobos, Français, Nouvelle Vague.
Et j’avais raison somme toute. Mais comme pour tout, il faut aussi chercher à comprendre le sens des choses.

L’histoire : Jean Louis, rencontre par hasard Vidal, puis la fameuse Maud dont le charme exceptionnel contraste tant avec son aisance à pointer subtilement du doigt des contradictions très humaines, à confronter l’intime au philosophique alors qu’elle donne une impression de désinvolture totale envers religion, foi et principes. Maud comprend ces deux hommes, cherche à leur faire réaliser qui ils sont, derrière les apparences. Elle sait par exemple que Vidal souffrira tant qu’il n’admettra pas son amour pour elle. Ou que Jean Louis, sous son air chrétien et calculateur, est vulnérable aux choses simples, à la chair. Maud tente de le séduire, mais c’est surtout sa conviction en l’inéluctabilité des choses qu’elle provoque.
Sauf qu’en parallèle, Jean Louis à un plan de vie. Ayant analysé ses acquis, personnels et professionnels, il peut décider quelle direction donner à sa vie. Sa prochaine étape est de rencontrer la jolie blonde de la messe du dimanche, la marier, lui faire des enfants. Agir en bon chrétien.
L’influence de sa nuit chez Maud sur ce destin? Bonne question…

Je n’ai malheureusement pas le bagage culturel et intellectuel, pour analyser en profondeur tous les questionnements philosophiques induits par le film. C’est dommage, car je suis persuadé que cela étayerait mon interprétation du film et des intentions de Rohmer.
Néanmoins, voila ma vision, ou plutôt mon ressenti vis à vis du film :

Le concept du film me semble être de contredire l’intérêt d’un parcours pré-calculé, tant philosophiquement, que trivialement, en le confrontant aux sentiments imprévus.
C’est un cheminement qui s’analyse par rapport à l’ensemble du film :
cette fameuse Nuit chez Maud, centrale dans le film, est donc le moment ou l’on met en parallèle destin programmé, sentiments et hasard… Autour de ce moment en apesanteur, car véritablement isolé dans le film, Rohmer montre le programme tel qu’il est sensé se dérouler, avec la même précision dans la réalisation, que Jean Louis dans son agenda de vie, c’est à dire en alternant Cinéma, et Réel.

Exemple :  la rencontre entre Jean Louis et Françoise, à l’air de provenir d’une comédie romantique… elle semble hasardeuse et pleine de sentiments – Cinéma.
Ce moment et ses conséquences sont pourtant prévus depuis longtemps par Jean Louis.
calcul = pas de hasard = Réalité
pour moi, ce film est une passerelle habile et intelligente entre cinéma et réalité dont l’architecte serait Rohmer.
Le hasard représente le Cinéma.
Les destinées de Vidal et Jean Louis, à travers la mise en scène, le jeu des acteurs et les dialogues, très « cinéma vérité », très magnétiques et charismatiques mais pourtant fragiles, constituent le pendant réaliste du film.
Maud, pour moi, est un double du cinéaste, composé des deux aspects.
Son vécu est le seul qui soit hasardeux et spectaculaire, explicite la raison d’être et la philosophie de ce personnage : une liberté pouvant provoquer le désir autant que la perte de repères ; C’est du Cinéma.
Le réel, lui, intervient dans le véritable charme que possède Françoise Fabian, qui permet à ce que son personnage met en exergue, de résonner au plus profond de nous.
Maud et Françoise Fabian, lient spectateur et personnages, mettent en exergue les contradictions intimes de Vidal et Jean Louis, les siennes.

Rohmer, grâce à l’intelligence de sa caméra, a provoqué un questionnement existentiel en moi, m’a fait prendre conscience d’une facette de ma personnalité. Le parcours de ces trois êtres, les certitudes philosophiques des deux premiers, une mise en perspective grâce à la troisième, m’ont paru être un aperçu de mon propre vécu, choix et contradictions.
Précisément, le personnage de Maud possède une qualité de clairvoyance de l’intime très particulière et que  j’ai l’impression de posséder. Je pense même que chacun la possède mais a besoin d’une certaine dose d’expériences intimes, positives ou négatives pour l’utiliser à bon escient.

Ce film pour moi est autant l’essence du cinéma, que peut l’être un Gravity ou un Avatar ou un Malick….  Il s’agit de provoquer une vraie émotion et de la réflexion chez le spectateur, par la mise en scène ainsi qu’en racontant une histoire qui arrive à faire écho dans nos vies.
Ma Nuit chez Maud, pour moi, c’est réaliser l’importance du raisonnement introspectif avant chaque décision importante, chaque choix de vie.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à me soutenir via Facebook ou Twitter

Publicités

Une réponse à “Ma Nuit chez Maud

  1. Pingback: Index des films, par note | Les Films de Georgeslechameau·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s